Friday, May 4, 2012

Bypass II

Suite de l'épisode I...
Après une pause bénéfique pour moi et mes hormones de furies prêtes à tout défoncer, nous retournons voir le doc qui nous conseille les stimulations hormonales par injection. Kesako? Et bien chaque soir à partir de J3 (on confirme comme toujours avec la prise de sang que mes taux d’hormones soient dans les normes ET on fait une échographie pelvienne pour s’assurer que les ptits cons d’ovaires* ne cachent pas de kystes), je vais devoir m’injecter dans le ventre une dose de Follistim (hormones). Alors l’injection en elle même est faite avec un stylo (photo ci-dessous) et c’est une toute petite aiguille mais moi les aiguilles j’aime PAS ça! Donc les 7 premiers jours, c’est mon infirmier personnel qui s’y colle et autant vous dire qu’il a été bien patient. J’ai bien tenté de me le faire seule mais à chaque fois je partais en crise d’angoisse, donc laisse béton... Puis j’y suis enfin arrivée, il le fallait bien vu que Choup avait des déplacements qui approchaient, et nous avons fait ça pendant 12 jours. Tout ça entrecoupés de visites au RMA tous les deux matins à 6h pour une écho pelvienne et une prise de sang, pour s’assurer que la croissance des ovules se passait bien et ajuster le dosage comme il le fallait.
Malheureusement, le dosage fût trop élevé et mes ovules sont partis en vrille totale à grossir de tous les côtés et je me suis retrouvée avec 8 candidats potentiels. Octo-mom moi? NON MERCI! Donc on a annulé et on s’est vu interdire tout rapport par le médecin (ouais d’accord). Encore un coup pour rien, j’étais vénère un truc de fou, j’aurais tout cassé... Je suis repassée sous pilule pendant 21 jours pour calmer mes cons d’ovaires et le 15 juin nous avons attaqué le second cycle, cette fois avec des doses basses et une durée d’injections plus longue. Le 5 juillet, on y est enfin parvenus! Il y avait 2 beaux ovules prêts à descendre! Nous avons donc fait l’injection de Novarel (pour stimuler le relâchement des ovules) à domicile avec mon infirmier personnel, car il faut la faire le soir entre 8pm et 10:30pm. L’aiguille n’étant pas de la même taille, je me suis abstenue de regarder la préparation et je me suis endormie le bas du dos avec de la glace.


Le 6 et le 7 Juillet, nous sommes allés au centre pour l’insémination intra-utérine (nous avions décidé de faire l’insémination pour mettre toutes les chances de notre côté et limiter la durée ET le coût** des traitements). Elle est pratiquée en 2 fois, à 24h d’intervalles, un premier “dépôt” le 6, un second le 7, on y met un peu de repos et de tendresse (hum) puis on mélange le tout et on attend 15 jours. C’est intéressant de voir comme chaque date butoir dans la conception ou la grossesse peuvent mettre une éternité à venir. Pendant ces 15 jours, j’ai senti et vu quelques changements mais je ne pouvais pas trop m’affoler, car l’injection de Novarel provoque des effets similaires à un début de grossesse
. J’ai attendu jusqu’au 21 Juillet pour faire pipi sur le stick, autant dire que j'ai été bien patiente! Après en avoir fait plusieurs qui étaient tous négatifs, je souhaitais intérieurement que celui-ci soit positif pour enfin VOIR ce que c’est! Et bien ce fût positif!!! J’ai patiemment attendu le lendemain (hum) pour faire un second test, positif lui aussi! Oh yeah!!! Plus qu’à aller faire la prise de sang et confirmer tout ça then...
Vendredi 22 juillet, confirmation de la grossesse avec des taux beta assez élevés donc possibilité de multiples, il faudra attendre le 5 août, jour de mon départ en France, pour que le doc arrête de baliser sur le fait qu’il y en ait plus de deux. Nous confirmons par échographie qu'en effet, il y avait 2 battements de coeur et 2 poches, l’aventure commence!
Cette expérience fût difficile à vivre avec un traitement invasif, pas autant que pour une in-vitro, mais toujours est-il qu'il fallait garder espoir que ça prenne. Tout ce que je voulais c'était un shot à l'insémination pour dire qu'on essayait vraiment. On est bien sûr super content que ça ait pris à la première tentative et du résultat, ça va de soi!


* ouais après les salopes, il fallait bien nommer mes ovaires déficients...
** 7 mois de traitement de fertilité avec cycles des Clomid, suivis de cycle de stimulation par injection + IUI, ça coûte cher, notre assurance prend 80% en charge mais il a fallu payer la franchise sur nos analyses de sang, échographies etc. En tout et pour tout, $3,450 pré-conception, ils commencent bien les padawans, heureusement on s’est rattrapé sur l’accouchement ;-)!

10 comments:

  1. Sacrée aventure... Heureusement, les padawans sont la preuve que tout ça en valait la peine!

    ReplyDelete
    Replies
    1. Et oui, ils valent bien tous les efforts!

      Delete
  2. Wow! Dis-donc, j'avais pas idee...
    Je renouvelle mes felicitations force 10000!!!
    Bisous!

    ReplyDelete
  3. Wow, quel parcours du combattant ! Je ne m'étonne plus que vous surnommiez vos enfants les padawans !
    En plus, ça tombe bien d'avoir écrit ce post le 4 mai, c'est le jour des fans de Star Wars ! May, the 4th (be with you) !!
    Alors comme dirait l'ami Yoda, "super bien bossé vous avez" ! ;-)
    Cécile from Chicago

    ReplyDelete
    Replies
    1. Merci Cécile! Bon weekend à toi!

      Delete
  4. Incroyable...
    Quelle aventure ! Parait qu'on oublie tout apres quand ils sont la !!

    ReplyDelete
    Replies
    1. Vi en effet on oublie tout quand on voit ces beaux sourires :)

      Delete
  5. Bien contente aussi que cette aventure se termine bien si difficile fut elle. Profitez à fond de vos petits Padawans

    ReplyDelete

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails