Wednesday, November 7, 2012

Intussusception

Never heard of it until last Tuesday, when we took our little man to the ER. With the power out, courtesy of Sandy, we didn't want to take any chances. We couldn't possibly understand what was happening to him. A CT scan, x-ray and ultrasound later, the ER pediatrician finally confirmed. Intussusception. Or a portion of the intestine going in and being stuck, like when you fold a telescope. Seeing our little one throwing up his poor little soul out is a horrible sight for any parent. They laid out the facts and possible solutions. The first one, non-surgical, didn't work out. The second one did. Small procedure but big fear for all of us. This is not something a 7-months old should endure. He should be laughing and moving around like he always does. Instead, he's being fed through the IV and completely out. You can see he's not himself, his cries calling for help. Terrifying image, one a parent dreads. And it hits you fucking hard.
Pain. Fear. A million things go through your mind. His sister is worried too. Don't want to get out of the room, but no other choice. Being separated is already tough as is, it is unbearable in these conditions. Mommy is holding up, keeping it together as always. Back home, it feels empty, cold. We go through the night, surgery was successful. Now we wait...
Recovery is slow, morphine is not helping. No smiles and still pain, for all of us. By Thursday, he feels better and they're talking about discharging him from the hospital the next day. Outside, it's still messy. His sister and I have slept at three different places in 3 days. Not easy but manageable with a healthy kid, who's a real trooper.
Friday comes and the little man's discharged, finally! Still no power at our place so we stay at one of my teammates house for two days.  All the pre-established routine is gone, need to start from scratch.
Saturday night, we're told the power is back at our place. Excited and relieved, but also a bit worried about what's next. We pack our stuff Sunday morning, thank our hosts and head back. Spent the whole day cleaning, washing, grocery shopping (fridge and freezer had to be emptied out) and taking care of the little ones. Nights are short, sleep's a rare commodity and everybody's tired. Unfortunately, the little man has a fever. We take him to the doc: ear infection. When it rains, it pours... As of today, he's still battling and we're still readjusting. We've been blessed for the first 6 months but hoping this bad moment goes away, quickly. So things can go back to normal again.

Ou invagination intestinale. On ne savait pas ce que c'était jusqu'au mardi 30 octobre. Après le passage de l'affreuse tempête Sandy, notre petit homme s'est réveillé en pleurant. Bizarre, normalement même s'il a faim le matin, il ne pleure pas comme ça. On prend le biberon et bim il vomit tout et semble très fatigué. On le couche et il vomit encore dans son lit. On le garde dans les bras, il dort puis on lui donne de l'eau qu'il ne garde pas. Il y a quelque chose qui cloche. On prépare un sac avec de quoi manger pour la miss, des affaires de rechange et direction les urgences de l'hôpital St Joseph. On est vu rapidement. Le doc lui donne du pedialyte mais ça ne passe pas. On fait des radios de la tête, tout est normal. On lui donne un médoc anti-rejet. Même ça il ne le garde pas. On le met sous intravéneuse pour l'hydrater et on retente l'eau pedialyte, il dégobille tout. Le doc demande à faire des radios de l'abdomen puis une échographie. Il se doute d'un truc que notre bonhomme pourrait avoir et il le confirme avec l'échographie: son petit intestin est remonté dans le gros et il est resté coincé. Il a fait une invagination intestinale, il faut rapidement intervenir avant que ses intestins ne soient endommagés. On tente d'abord l'approche non-chirurgicale qui consiste à lui injecter un liquide par voie rectale pour repousser son intestin à sa place. Mais il faut y aller doucement car il y a risque de perforation. Maman est avec lui pour tout ses tests et cela fût une rude épreuve, surtout cette injection où il se tordait de douleur. Malheureusement ça n'a pas marché, ils ont repoussé une partie mais n'ont pas pu aller au bout. De retour à la salle d'urgences pédiatrique, on attend le verdict. À 23h30, la décision est prise, il faut l'opérer. Papa et Leia ne peuvent pas venir, ils rentrent à la maison et maman fait face. À 00h30, le petit bout part en salle d'opération, maman sort prendre l'air avec la peur au ventre. Son petit bout de 7 mois est sur un table d'opération, des milliers de choses passent par la tête et on craint le pire, même si c'est une opération pratiquée régulièrement. 40min après, le chirurgien, déjà changé, arrive, l'opération s'est bien passée, on lui a enlevé son appendice, procédure standard quand on fait une laparatomie. On viendra chercher maman quand il sera réveillé.
La première nuit au service PICU (service des soins intensifs pédiatriques) est courte, le petit bonhomme est shooté à la morphine pour la douleur, maman veille et le console mais avec tous ses fils reliés aux appareils elle ne peut pas le prendre dans ses bras. Heureusement, elle peut se mettre dans le lit à côté de lui et le consoler. Le matin, un cardiologue vient le voir et dit à maman qu'il faut faire une échographie cardiaque. Luke a une pression sanguine haute, ils s'inquiètent suite à l'opération et préfèrent vérifier que tout aille bien. L'échographiste passe chaque recoin de son coeur à l'écran devant maman qui en reprend un coup derrière les oreilles. Et maintenant quoi? Que se passe-t-il? Heureusement il n'y a rien à signaler, tout fonctionne bien comme il faut. On continue de le monitorer et de lui donner de la morphine jusqu'à jeudi matin. Il est complètement dans les vappes mercredi. Jeudi ça va déjà un peu mieux et il recommence à sourire l'après midi avec papa pendant que maman est sortie passer quelques heures avec Leia. La machine se remet en route, Luke fait des popos et a des gaz, son estomac reprend le rythme, il va pouvoir commencer à manger jeudi en fin de matinée. D'abord de la pedialyte, puis de la formule. Il faudra attendre vendredi pour manger des petits pots. Il digère bien et on le fait donc sortir vendredi à 13h. Papa récupère tout le monde et on rentre, pas chez nous par contre car on n'a toujours pas d'électricité. On va donc chez un collègue de rugby jusqu'à dimanche matin puis on rentre chez nous, retrouver un semblant d'organisation.
Une expérience difficile, que je ne souhaite à personne. Malheureusement ça arrive, il faut faire face, quoiqu'il arrive. Il y a une semaine, je craignais pour la vie de mon petit garçon, aujourd'hui j'essaie de remettre de l'ordre dans notre vie de famille. Ce n'est pas facile, il faudra du temps pour se réajuster et combattre l'otite que notre petit bout a maintenant.

18 comments:

  1. Quel gros flip. Je suis contente que l'operation se soit bien passee. Ca a du etre difficile pour toi, seule, a attendre pendant l'ope.
    Bon retablissement a vous tous.
    Dali

    ReplyDelete
    Replies
    1. En effet on a bien flippé, merci Dali.

      Delete
  2. Un gros bisous à votre p'tit bout pour qu'il se rétablisse très vite !!
    Mimi de France

    ReplyDelete
    Replies
    1. Merci Mimi! Ça va déjå mieux avec une fièvre qui a enfin baissé!

      Delete
  3. Bonsoir,
    Bon rétablissement au petit bout de chou. Quelle histoire pour ce pauvre petit et l'otite par-dessus.
    Bon courage à vous et bientôt ce sera de l'histoire ancienne.
    C'est mon premier commetaire alors que je suis votre vie americaine depuis quelques temps déjà.
    Leila

    ReplyDelete
  4. Bonne guérison de ton petit bonhomme, j'espère que tout va rentrer dans l'ordre rapidement. C'est pas la super période à NYC mais tout vas vite passer ;) Bises

    ReplyDelete
    Replies
    1. Merci Lili!
      c'est vrai qu'on les collectionne à NY en ce moment!

      Delete
  5. Bon rétablissement à petit bout qui a été très courageux!!! et surtout chapeau aux parents ça a du être une grosse épreuve pour tous les deux!!
    J'espère que tout va rentrer dans l'ordre maintenant et que vous allez vite retrouver votre vie tous les 4!
    Des bisous

    ReplyDelete
    Replies
    1. Merci Anne! Espérons qu'on reprenne un rythme normal bientôt!

      Delete
  6. Une lectrice de l'ombre qui suit vos aventures depuis un petit moment,
    Bon rétablissement au petit bout de choux et je vous envoie à tous les 4, plein d'ondes positives

    bea

    ReplyDelete
    Replies
    1. Merci Bea de suivre nos aventures et pour tes bonnes ondes positives!

      Delete
  7. Plein de courage à tous les 4!

    ReplyDelete
  8. Brrrr, ce post m'a rappelé des moments identiques (vécus avec ma choupette à l'époque où elle était vraiment petiote) ... On a l'impression que la vie s'arrête en nous, chaque inspiration est douloureuse, on n'a plus faim, plus soif, plus sommeil, plus rien en fait ... Mais en bon petit padawan, Luke a été courageux et s'en est sorti comme un vrai futur jedi ! Plein de bises à vous 4, ressourcez-vous, reposez-vous !
    Cécile

    ReplyDelete
    Replies
    1. Merci Cécile. C'est tout à fait ça. On ne voit qu'une chose c'est notre petit bout qui souffre et tout s'arrête autour de nous... Il a été bien courageux et on reprend petit à petit un rythme normal.
      Bises!

      Delete

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails